Une fic glauquisante, ça vous dit ?

ChaseBon, je n’sais plus si j’vous en ai parlé, mais j’ai un faible pour The Covenant.

Le Pacte du Sang, in french. Quoi ? Qui a dit « navet » ? Je vous ai vu, là au fond d’la salle !

Oui, bah moi, j’aime les navets [les épinards aussi, d’ailleurs].

Bref, j’ai un million de fics en route sur ce fandom, j’en ai fini 1 et demie, et j’ai posté… Ah bah oui, que dalle. Il est donc temps de rectifier le tir. Je me vois encore prendre de bonnes résolutions de postage que je ne tiendrai pas, donc, trêve de bavardages et hop, on ze fic comme on dit.

Ty Lire la suite

Publicités

Harry Potter à Navetland, vous connaissez ?

 Covenant - Poster04J’en ai marre de mater que des navets américains aux héros insipides et aux fins stéréotypées.

Déjà petite, ça m’insupportait, mais je reviendrai là-dessus plus tard (je vous parlerais aussi de mon amour inexpliqué pour les plus grands navets de ce monde).

Prenons The Covenant, ma dernière marotte en date. Depuis le temps que je devais le mater…

Le film, donc.

Cinq beaux gosses, une nouvelle venue blonde, une autre nana qu’on voit à peine et de la magie avec un pacte ancestral.

Oui, c’est sûr, y a du potentiel. Y a toujours du potentiel.

Sauf peut-être dans Tonnerre Sous Les Tropiques. Ou alors, y a une vaste blague que j’ai pas comprise.

Sauf que ça traîne en longueur sur certaines scènes à mourrir d’ennui, que les trois quarts des personnages n’ont pas voix au chapitre et que le scénar flirte avec le néant. Les dialogues, j’vous en fait grâce.

Mais bon, y a un tas d’beaux gosses là dedans qui se retrouvent régulièrement dans les douches, que voulez-vous, je suis faible.

Covenant Boys01Perso, moi j’adore les films pour ados même à mon grand âge. Je rattrape le temps que j’ai perdu pendant mon adolescence boutonneuse à vomir ma haine de ce monde cloitrée dans ma chambre.

Pis les films sur la magie : un vieil héritage de ma période spiritisme (on m’pardonnera, j’avais onze ans).

Mention spéciale à The Craft et Practical Magic. Ca reste gentillet, remarquez.

J’avais bien aimé Five Girls, dans le même registre (cf le titre).

Dommage que mon perso préféré se fasse démolir assez vite.

Ah paske je vous ai pas dit : en plus, j’ai le don de kiffer les persos qu’on voit pas plus de dix minutes à l’écran ou alors qui se font sauvagement assassiner au bout d’une demie heure…

La loose !

Ce qui m’amène à ma réflexion suivante : « Moi j’veux du nuuuuclééééaiiiiiiire ! [Remarque tout à fait déplacée dans le contexte actuel, je vous l’accorde]. Et cetera, et cetera, merci M’sieur Saez.

Y a pas un film ou une histoire bien cool/trash sur des sorcières ou des vampires ou un truc dans l’genre ? Nan ? Personne ?

Nan, mais moi j’veux un scénar, de bons acteurs et pas un truc culcul la praline. Pour autant, je fais pas dans le gore, j’aime pas. Ca n’apporte pas grand-chose, mais un ou deux litres d’hémoglobine qui giclent et une tête qui vole de temps en temps, ça peut pas non plus faire de mal.

En disant ça, j’pense à Touilite et à ses vampires qui sentent bon la savonnette.

Pff, la honte. Lestat s’en retournerait dans sa tombe.

Bref, ça m’saoule.

Y pas un producteur pour nous pondre ça, pis tiens, cerise sur le gâteau, pas de blondasse geignarde avec des yeux à damner à aller sauver des griffes du grand méchant de l’histoire, ça nous changerait. Est-ce qu’on attend un chevalier servant, nous ?

Non, on se débrouille quand y a une fuite sous l’évier, internet qui fonctionne pas et quand y a une invasion d’araignées ou de mille-pattes dans la baraque.

Ah, parce qu’on vous a pas dit ?

Le Prince Charmant, les éviers bouchés avec un nouvel écosystème dans les tuyaux, il trouve ça dégueu : ça abîmerait sa manucure.

Internet ? Il s’en fout, il a un super smartphone 3G.

Les araignées ou autre invasion d’insectes répugnants ? Ca le défrise.

C’est donc à toi, pauvre femme indépendante, de t’armer d’une ventouse pour déboucher ton évier/ta baignoire/tes chiottes, de patience pour ne PAS jeter la box, le PC et le gars de la hotline par la fenêtre et d’un balai et d’une godasse pour contrer l’armée de nuisibles qui squatte ta maison.

Non mesdemoiselles, mesdames, messieurs, on n’est pas aidées.

C’est pour ça que la nature nous a dotés de deux bonnes armes pour nous en sortir dans la vie.

Je vous laisse chercher lesquelles…

Bref, passons.

Allez, qui est opé pour un scénar avec des sorciers gays, du sang, de la sueur et des larmes ?

Alleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeez quoi !

Okay, okay, la porte est là, je sors.

Comment ? Oui, j’suis dans le jour « langue de vipère/grosse dépression » de l’année.

Normal, j’viens d’prendre une pige de plus, ça à tendance à me rendre d’humeur grinçante. Le prochain, ça sera à Noël, ah ah !

Ah, au fait, tout ça, c’était pour vous dire que malgré la nullité de ce film (nan paske soyons honnêtes, c’est un navet comme on les aime), je me suis prise d’affection pour les persos.

Et du coup, ben oui, j’ai commencé une fic, fatalement.

On s’refait pas !