Cette année, il y a eu…

  • Un diagnostique très attendu…

  • Une reprise timide, certes, mais bien réelle de la lecture.

  • Des gelées et des grosses chaleurs qui ont accablé mon petit lopin de terre ^^; et une squatteuse qui vient régulièrement gratter les vers de terre.

Oui, c’est un peu le bazar chez moi 😉

  • De belles découvertes de la blogosphère

  • Mon anniversaire ! J’ai été couverte de cadeaux, merci encore !

  • Un chouya de DIY (je suis tellement nulle ah ah 😆 )

  • Une plongée sans complexe dans le monde des dolls… Attention, photos pourries !

  • Un adieu à l’emploi que j’exerçais depuis 8 ans… Adieu téléphone et agrapheuse !

  • Et une rentrée à l’école !

  • Quelques craquages… Dont une teinture blonde XD et un délire devant Woinic avec les potes.

Un renouveau de l’écriture pour moi, qui n’écrivait jusque là que de petites fanfictions sans envergure. Je suis vraiment, vraiment contente d’écrire pour ce blog, de partager des choses avec vous. Je suis surprise d’avoir réussi à tenir (à peu près) le rythme, je n’y croyais pas un instant, et j’espère continuer encore longtemps !

Dans l’ensemble, 2017 fut pour moi une belle année comparées au précédentes : une année pleine de rebondissements, de changements et de décisions. Oh, y en a eu des galères, plein même ! Mais pour une fois dans ma vie, je préfère ne garder que le meilleur de ces douze derniers mois passés aussi en votre compagnie.

A très bientôt, avec tous mes vœux pour 2018 ❤

Publicités

Une année de suivi au CAMSP : le bilan

Le CAMSP, ou Centre d’action médico-sociale précoce est un lieu où nous nous rendons deux fois par semaine pour le suivi de notre fils.

Comme nous avons secoué les cocotiers alors qu’il était très jeune, on a pu obtenir un suivi dès Septembre 2016, à l’âge pour lui de 1 ans et 11 mois.

C’est un petit bâtiment situé dans une arrière-cour, plutôt au calme, et dont les pièces sont peintes en jolies couleurs pastel. La salle d’attente est accueillante, pleine de sièges colorés et de fauteuils confortables, et les petits ont de quoi jouer le temps que vienne leur séance ou que les parents discutent avec les encadrants. Par contre (fallait bien que j’ai une vacherie à dire), il y fait toujours une chaleur de mort-vivant, on se croirait en plein été ! Je me transforme en p’tite flaque d’huile à chaque fois lol.

Lire la suite

Un mois plus tard, le bilan.

Je passerai sous silence les actualités aussi sinistres que révoltantes du moment pour faire un p’tit point sur ma situation [nombrilisme quand tu nous tiens].

J’ai repris le turbin tant bien que mal, avec le défilé des Dugenoux, des Ducons et des tarés psychopathes aux menaces de mort à la limite de l’apologie du terrorisme. J’adooooore mon  job.

Mon cher et tendre étant en train de faire sécession à son boulot (où il a certes quelques Dugenoux et Ducons mais nettement moins de tarés psychopathes. Ah le c*n !), nous nageons en eaux troubles ah ah.

En fait, on est carrément dans la merde.

Forcément, l’inspiration fut stoppée nette et l’hypertension elle, est montée en flèche.

J’en ai des problèmes, hein ? A côté de ça, la faim dans le monde, c’est rien, j’vous l’accorde. Bref, demain il fera jour.

Comme vous êtes des anges, je vous mets un petit fanart de Error256.

Ah, si je savais dessiner à moitié aussi bien que ça, j’serai d’jà contente.

 

Allez Tschüss !