Mangas : mon top 5

Je vous parlais en début d’année de ma grande décision de terminer (enfin) les séries que j’avais avant d’en commencer d’autres, et avec raison. Dans une librairie, j’ai l’impression d’être complètement à la ramasse tellement je ne connais aucun des nouveaux titres en rayon. ^^

Je me heurte parfois à l’écueil de la trop vieille série et donc du volume introuvable comme pour Angel Sanctuary que j’avais laissé de côté pendant trop longtemps. J’ai aussi le problème de la série inachevée, comme X de CLAMP ou Alichino qui sont deux petits bijoux chacun dans leur genre.

J’ai donc recentré mon attention sur les mangas que je voulais impérativement finir, et comme j’ai fait un petit point récemment en même temps qu’une tentative de rangement, je me suis dit que j’allais vous présenter mes préférés.

Lire la suite

Publicités

Bouquins : mon top 5 de jeunesse

Comme entre deux changements de couches et ramassage de legos, je suis en phase de rangement spéléologie de mon bureau, je vais vous présenter les 5 livres préférés de ma lointaine jeunesse.

Ce sont de vieux bouquins que j’ai beaucoup lus et relus dans mon adolescence voire mon enfance et j’y suis très attachée mais mon avis est  évidemment très subjectif. Si je vous dis souvent que j’avais à peu près 12 ans en parlant d’un livre que j’ai lu, c’est parce que c’était pour moi un moment charnière niveau lecture et que j’ai énormément lu à cette époque pour ensuite me désintéresser des romans et me tourner plutôt vers les mangas. Je lisais aussi des choses pas forcément adaptée à mon âge, en piochant au hasard dans la bibliothèque de mes parents. C’est comme ça qu’à l’âge de 13 ans, j’ai lu les Contes de la Folie Ordinaire de Bukowski ou encore les Crimes de l’Amour de Sade. A noter que c’est juste après que je me suis tournée vers des shojo manga genre Yuu Watase, j’avais sans doute un besoin viscéral de neuneuseries et de brain bleach après avoir lu des trucs pareils ah ah ah !

J’ai attaqué très jeune (entre 10 et 12 ans) beaucoup de livres d’adultes que je n’ai pas réussi à finir à l’époque : des Stephen King surtout. Je ne suis jamais arrivée à la fin des Tommyknockers qui m’a lassée en plein milieu, et je n’ai eu guère plus de succès avec Charlie abandonné seulement au bout de quelques chapitres. Je parle pas de Marche ou Crève, que j’aurai bien fini si je ne l’avais pas perdu en cours de route lol. Je l’ai jamais retrouvé d’ailleurs.

Bien sûr, j’avais mes propres bouquins, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’aller fouiner dans la bibliothèque des parents. Vous allez découvrir aussi que mes choix tendent beaucoup vers le fantastique, un goût qui ne se dément pas avec l’âge !

Lire la suite

Mille et Un Livres : ma première box littéraire !

La semaine dernière, je me suis fait un cadeau. Je louchais dessus depuis longtemps, mais comme il m’arrive d’avoir le porte-monnaie en peau de hérisson (épisode faisant généralement suite aux mois de folles dépenses du début de l’année où je craque toujours mon slip pour des mangas ou d’autres babioles inutiles…), je me disais que ce n’était pas raisonnable, pas utile, pas intéressant, pas d’un besoin absolu…

Bref, que de mauvaises raisons, on a toujours besoin d’un livre ! Même si comme moi, on n’en lit pas ah ah !

Je me suis jetée à l’eau, et j’ai commandé non pas une, mais deux box chez Mille et Un Livres

[Attention photographe de grand talent et retoucheuse d’enfer à l’oeuvre ! 😛 ]

La sublaïme pochette de la première box. J’adore les couleurs.

Lire la suite

Petit point manga du moment : XXXHolic de Clamp

XXXHolic, ou les coïncidences n’existent pas.

Alors celle-là, elle m’a quand même donné du fil à retordre ! J’avais dû faire un choix à sa sortie en 2003, et j’avais opté pour Tsubasa Reservoir Chronicle en grommelant que quand même, nous les lecteurs, on n’était pas des vaches à lait. Je pense que beaucoup de lecteurs ont fait comme moi, choisissant Tsubasa car ils connaissaient les personnages plutôt que XXXHolic dont le style graphique marquait un gros changement avec des personnages inconnus au bataillon.

Lire la suite

Petit point manga du moment : RG Veda de Clamp

Je vous en parlais ici, j’ai essayé de m’occuper un peu plus sérieusement de ma collection de mangas. Depuis le début de l’année, j’ai bouclé un certain nombre de séries un peu à l’abandon.

J’ai deux grands projets mangatesques dans la vie, c’est de posséder l’intégrale de l’œuvre de Clamp et celle de Yuki Kaori. Ce sont deux grands noms du shojo manga des années 90/2000. Ces auteures sont à la fois un classique et une référence et même si on peut penser que l’époque de leurs plus grands succès est passée, je reste très attachée à leur travail.

Lire la suite

Lire : un peu, beaucoup, passionnément… Pas du tout !

Ah la lecture… Le passe-temps favori de mon enfance, avec les Polly Pocket et les Barbies !

Fille unique un peu solitaire (lire asociale), je jouais beaucoup toute seule, ce qui m’a sans doute aidé à développer mon imagination aussi malade que délirante. Bon, j’exagère, j’avais pas mal de copains avec qui j’ai passé mon enfance à collecter cerises et vers de terre dans les jardins, et à lutter contre des pirates. J’étais  même plutôt sociable comparée à ce que j’allais devenir.

Le « Pas de télé dans la chambre » étant le mot d’ordre à la maison, il fallait bien passer le temps le soir, et mon temps, je l’ai passé à lire. Déjà petite, malgré mes gènes de marmotte, je lisais jusque tard le soir et je m’endormais la lumière allumée et le bouquin à la main.

Lire la suite

Un jour, je les aurai mes Angel Sanctuary !

J’ai un gros faible pour les mangas depuis longtemps et j’en ai même une jolie collection orientée Shojo. A une époque, j’ai cumulé beaucoup de séries inachevées à cause d’un manque d’argent  ou d’un petit relâchement dans l’intérêt que je leur portais.

J’ai donc pris la grande décision il y a plusieurs années d’arrêter de commencer des séries à tort et à travers, ayant environ 2 millions de bouquins de retard. Je termine tranquillement ce que j’ai, une série à la fois au lieu de me disperser partout et de n’avancer nulle part.

Tous les ans sensiblement à la même époque  en Février/Mars, j’ai un sursaut pour finir mes séries en cours depuis Mathusalem, notamment Angel Sanctuary pour ne citer que celui-là. Je m’ennuie en Février et le printemps n’arrive jamais assez vite, ça doit être pour ça que j’ai toujours une féroce envie de dépenser du pognon que je n’ai pas à cette période de l’année.

Lire la suite

D’ailleurs, parlons-en de la femme parfaite.

C’est une Connasse ! Oui, oui, une connasse ! [Sur l’air de Dame Béatrice La Pouffiasse, oui, oui, une pouffiasse ! ]

La femme parfaite est une connasse de GIRARDJ’adore ce genre de bouquin au titre un peu foireux, type « Comment chier dans les bois » (véridique, il existe, je l’ai vu à Nature et Découvertes !) ou Paye ta Shnek. Ou Guide de survie en territoire Zombie, ‘fin, vous voyez le genre. Oui, je lis beaucoup de conneries, c’est drôle, j’assume entièrement mon manque de culture classique.

Généralement, le contenu est à la hauteur de la promesse que nous fait le titre. Amateurs de prose subtile, passez votre chemin, c’est toujours assez loufoque.

Il faut dire que niveau compréhension, je régresse, c’est ça d’avoir passé six mois à gonfler sur le canapé en regardant des conneries décérébrées à la télé. Comment ? La 5 ? Si, je connais bien, même que le matin, en général, il font leurs meilleurs documentaires. Genre Paradis Aquatique ou Le Grand Mékong.

Bref.

Tout ça pour dire que mes chères et tendres amies et moi-même, nous attendons désespérément la sortie du deuxième volume, histoire de voir si c’est toujours à la hauteur du premier.

Je me revois encore en train de me fendre la poire dans le rayon lorsque ce bouquin est sorti, à côté de mon mec au désespoir. Ca parlait d’une vague histoire de vêtement blanc alors que « vous rigolez ou quoi, même en noir on arrive à saloper les manches » . C’est dire si je me reconnais.

Depuis, c’est devenu un vrai best-seller, comme quoi il en faut pas beaucoup pour redonner le sourire aux Français(es) en temps de crise !