Notre (nouveau) Noël

Et ben j’aurai mis des années, mais ça y est, je crois que j’ai eu gain de cause !

Alors non, j’ai pas annulé Noël, mais cette année, entre mes 30 ans, quelques prises de conscience assumées et mon enfant, j’ai décidé que je disais stop !

Noël, je t’aime, moi non plus

Cela faisait des années que je rechignais à Noël, le départ pour l’interminable dîner était toujours sujet à de grosses engueulades et à des « J’y vais pas ! » catégoriques de ma part qui font clairement sortir mon mec de ses gonds. Comme il dit :

« Mais ça fait 10 ans que ça dure ces conneries ! »

Et oui. Parce qu’au début, Noël, on le fêtait tous les deux en amoureux, chez ses parents ou les miens. C’était un beau moment. Le 25 était fatalement un marathon insupportable mais comme en plus on était lycéens, on s’accommodait tant bien que mal de cette tournée des Grands Ducs qui n’en finissait jamais entre les cousins, les grands-parents, les tontons et les tatas.

Puis on est devenus adultes, on est entré dans la vie active, et je ne sais plus à quel moment mais la donne a changé. Il fallait être impeccable, souriant, heureux, à l’heure et cramer notre petit salaire en babioles car « moi je fais des cadeaux à tout le monde ». Du coup, lecteur, si comme moi tu es du genre hyper à l’aise en société, tu te tais et tu te conformes. Tu prends sur toi, jusqu’au jour où ça + ça + ça… Ça fait boum dans ta tête. Et les engueulades avant chaque anniversaire/Noël ont commencées.

La question qui fâche : le budget

L’année dernière, je vous l’avais raconté, j’avais réussi à faire stopper les cadeaux « entre adultes » de mon côté. Genre entre les enfants de la compagne de mon père et nous, coucou famille recomposée ! On s’échangeait des boîtes de chocolat, ça n’avait aucun intérêt à part nous coûter de l’argent alors qu’on était tous un peu juste.

Cette petite somme d’argent a été redistribuée dans les cadeaux des enfants, et on a divisé le nombre de cadeaux (beaucoup), de dépenses (un peu) et d’énervement. L’année dernière, on a quand même réussi à gérer malgré les 36 personnes sur notre liste. Heureusement, mon compagnon vit bien de son art, ça nous a permis de nous en sortir bien mieux que les autres années. *Attention râlage ON* Nan mais 36 personnes quoi, c’est de la folie furieuse ! Va trouver 36 cadeaux qualitatifs pour moins de 10 €. Tu peux pas, t’as quand même quasiment 400 boules qui partent. Et puis si tu veux faire un truc un peu plus qualitatif à ta maman ou ton chéri, c’est mort *Râlage OFF*

Vous l’avez compris, non seulement j’ai le porte-monnaie en peau de hérisson mais mes petits revenus ne me permettaient pas d’assurer correctement et j’avais l’impression de radiner et de ne pas être à la hauteur. Gênance extrême. Du coup, ça fait deux ans qu’avec mon chéri, on a bidouillé des petits paniers garnis avec du grignotages, comme des bières du coin, des terrines et des confiseries. Quelque chose qui ne m’assassinait pas financièrement et qui n’irait pas encombrer une étagère puisque c’était consommable. Et on a été suivis, à notre grand bonheur ! Cette année, on a fait un pas de plus en avant contre cette surabondance en réclamant la même chose du côté de sa famille à lui, pour pouvoir faire de vrais beaux cadeaux aux petits plutôt que des babioles.

Pour info, j’adore ce youtubeur que j’ai découvert y a quelques temps et il me fait trop rire, je pense que c’est mon frère et qu’on a été séparés à la naissance. 😆

 

Et si on changeait un peu notre Noël  ?

Sur la blogo, j’ai vu que je n’étais pas la seule à me tourner vers un Noël avec moins de cadeaux, voire même sans cadeau ! L’idée de Noël, c’est de se retrouver et de partager, du coup, on peut effectivement se passer de présents hors de prix. Bien sûr, j’essaye de faire un joli cadeau à mes parents et à mon homme, mais je ne me saigne plus aux 4 veines par obligation sociale comme j’ai pu le faire en rongeant mon frein en pensant à cet argent englouti dans des cadeaux bas de gamme « obligatoires ».

Pourtant, moi, je suis loin, mais alors très loin de faire partie des décroissants hein ! Je ne suis pas et ne serai jamais minimaliste (même si j’aimerai bien) mais le too much de Noël, je n’en pouvais plus. C’était un gros moment de malaise pour moi que celui de la distribution et de l’ouverture des cadeaux. En plus, franchement, s’offrir des boîtes de chocolats à contrecœur en lorgnant sur son découvert, ça n’a rien de très gai…

Et bien cette année, pour la première fois depuis longtemps, j’aborde Noël sereinement.

Parce qu’enfin, nous (mon homme et moi) avons pris notre courage et nos cojones à deux mains pour dire stop. On y a mis les formes, on a laissé l’idée s’installer pendant 1 an mais là, ça y est, nous y sommes.

Et Ô surprise ! Personne n’a l’air d’être traumatisé.

Je me fiche de ne rien recevoir ou presque lors de cette soirée dans la famille de mon compagnon. Ce qui importe, c’est que je vais passer une belle soirée entourée de gens que j’aime, que je vais aller courir en escarpins (ou en baskets) après le Père Noël dans les rues glaciales du village le temps que les lutins disposent les cadeaux au pieds du sapin et admirer la joie des petits quand on rentrera le nez et les joues rougies par le froid. Et ça, ça vaut quand même toutes les boîtes de chocolats du monde.

Mais pas tous les schokobons. Quand même, faut pas déconner !

Bref, pour la première fois depuis longtemps, j’ai l’impression d’avoir trouvé ce que Noël devait être pour moi.

Et vous, votre Noël, il est comment ? Sobre ou extravagant ? A paillettes ou en baskets ?

En solo ? En famille ? En boîte de nuit ?

Quel qu’il soit, je vous souhaite de passer un super moment. 🙂

Publicités

Le chaud, le froid et mon jardin…

J’ai un petit faible pour les jolis jardins.

J’ai fait des pieds et des mains pour en avoir un, j’en rêvais, et je rêvais aussi d’un berger allemand. Depuis, cet animal cherche du pétrole dans ma pelouse qui ressemble plus à la jungle de Jumanji qu’aux parterres de Versailles. Que voulez-vous, les mauvaises herbes sont bien les seules que je suis infoutue de faire creuver lol.

Je peine beaucoup à entretenir mon coin de verdure, au point que c’est un ami qui me donne un coup de main pour les gros travaux auxquels je n’entends rien.

J’aime beaucoup l’esthétique des jardins anglais et japonais. S’ils ne se ressemblent pas, ils ont un point commun : celui de ressembler le plus possible ce que la nature peut créer toute seule. Et moi, ça, ça me plait.

Lire la suite

Créneau loupu, créneau foutu

Ai-je complètement loupé mon créneau de postage du vendredi ? Oui.

Ai-je été rappelée à l’ordre par un sms vengeur hier soir ? Itoo.

Ma vengeance sera donc terrible, mais pas aujourd’hui, c’est dimanche et j’ai Riverdale.

Je pourrai vous parler de cette formidable baguette magique d’Halloween que mon bout de chou a reçu de ma belle-mère, ou encore de mon hibiscus que j’avais planté dans mon jardin et que j’ai rentré en catastrophe ce matin pour lui éviter les premières gelées. Le pauvre, il est en pleine mochitude, j’espère le retaper.

Bref.

Aimez-vous Pirates des Caraïbes ? Moi oui. Et j’ai découvert cette jolie chanson :

Par Fialeja.

Balançage de porc, la déferlante !

C’est méchant pour les porcs d’ailleurs. Pour tout vous dire, on en a eu des discussions houleuses avec mon cher et tendre sur le sujet. Moi je suis toujours et je serai toujours du côté des femmes. J’ai essuyé des propos et des situations dégradantes parce que j’ai deux X dans ma vingt-troisième paire de chromosomes et, ça, voyez-vous, je ne le tolère pas.

Source Pinterest

Lire la suite

Des violences faites aux femmes et de ma naïveté.

A l’heure où j’écris ces lignes, je regarde la matinale info de CNews en attendant d’aller rechercher mon petit à l’école. Le débat me semble particulièrement intéressant même si on enfonce comme toujours des portes ouvertes.

Je suis assez sidérée de la façon dont est en train de solder cette affaire. Celle de Sarah.

Cette petite fille de 11 ans n’a, selon la justice française, pas été violée par cet homme de 28 ans.

Moi qui pensais ne jamais voir ce genre de non-sens en France.

Pour un enfant de cet âge, pour moi, il ne peut y avoir consentement éclairé. Je pensais aussi qu’il y avait un âge plancher.

A ma courte honte, je pensais que dans mon pays, le pays des Droits de l’Homme, ça existait.  [en même temps, tout est dans le titre hein]

Je pensais naïvement qu’un adulte de presque 30 ans qui a une relation sexuelle avec un enfant de 11 ans serait condamné : 1/ pour viol et 2/ pour pédophilie.

Et non.

Quand je pense que j’ai travaillé pour un système judiciaire qui cautionne ça sans même le savoir, ça me dégoûte. Puis, j’entends le foin actuel avec les actrices harcelées et/ou agressées par un superproducteur américain, je me dis que l’impunité des prédateurs sexuels a encore de beaux jours devant elle.

Y a des jours comme ça où je me demande si j’ai encore foi en l’humanité.

Pis je me dis qu’en fait, j’en ai jamais eu.

Playlist Poulpy #2

Coucou à tous !

Je vous ai concocté un petit article playlist en commun avec le Poulpy  pour  mon retour, j’espère que vous me pardonnerez cette facilité ^^

Je vous jure que c’est lui qui choisi. Parce que moi, j’aurai jamais gardé Julien Doré.

Quand je vois l’amour qu’il a pour la musique, ça me réconforte à un point ! J’en ai lu des conneries sur les autistes, notamment qu’ils n’avaient pas d’imagination ou de capacités artistiques. Chose qui nous est terriblement dure à concevoir et à supporter, son père étant un grand créatif, et moi une grande rêveuse. C’est inimaginable (lol) pour moi de me dire qu’une personne n’a pas d’imagination, qu’elle ne rêve pas, qu’elle n’a pas de monde intérieur. Ça revient quasi à dire qu’elle a pas de cerveau, non ?

Lire la suite

En passant,

Bonjour à tous,

Je laisse juste ce petit mot pour vous dire que mon absence sur le blog et dans les environs devrait se régler d’ici quelques semaines.

En effet, je garde actuellement mon fils à temps plein le temps qu’une AVS me soit attribuée.

Et sans faire mon Caliméro, et ben VIVEMENT ! J’ai passé une première semaine en enfer avec lui et même s’il commence à se calmer, le changement de rythme l’a transformé en une espèce d’affreux petit troll crapoteux. J’vous raconterai.

Il m’est assez difficile de me dégager du temps, et quand il dort… Bah j’dors aussi XD

A mon retour, j’vous ferai une ode à l’incompétence de l’administration française et au bonheur de l’école républicaine, promis.

Stay tuned ! A bientôôôôt !

Pour vous faire patienter, je vous mets une vieille vidéo. « T’es un ancien si… »

Vous saviez qu’ils avaient fait une deuxième album ? Si, si. Même que je l’ai écouté. En boucle. Pendant une heure.

J’étais prise en otage dans une voiture. J’ai appris le vrai sens du mot tragédie 😆

Ne me remerciez pas.

I tried so hard and got so far… Chagrin du soir.

Je viens d’apprendre la mort de Chester Bennington, le chanteur de Linkin Park. Alors je ne vais pas me rouler par terre en pleurant toutes les larmes de mon corps parce que je n’ai jamais été et ne serai jamais une groupie ou une fan-au-taquet. Mais Meteora a été pour moi une révélation à une époque où aucune musique diffusée sur les ondes ne me parlait. Mieux, j’ai rencontré des gens qui aimaient les mêmes choses que moi.

Et je suis super triste quand même.

Breaking The Habit ne m’a jamais autant prise au cœur.

 

…’Cause in the end, it doesn’t even matter…

Snif.