Ce que j’ai fait de mes vacances…

Helloooo ! Allez, petit article racontage de laïfe, parce que j’aime bien !

Alors, je termine péniblement mes trois semaines de vacances estivales dans mon Winterfell local, où Dieu merci, il n’a pas fait les chaleurs caniculaires du mois de Juin. Ouf, on respire !

J’avais tellement plein de choses de prévues que j’ai même édité un petit planning fait maison où on a noté ce qu’on devait faire avec l’homme. A la base, le programme, c’était bien chargé les premiers jours, petite virée en bord de mer, puis tourisme local sur la deuxième et troisième semaine avec les corvées habituelles ménage/lessives étalées sur 2 ou 3 jours histoire de ne pas faire que ça.

Mais nous sommes of course infoutus de respecter un planning, même s’il est affiché en gros dans la cuisine, rahlala.

Lire la suite

On y fait quoi, à Berck ?

On y flâne, ma foi !

Située sur la Côte d’Opale à environ 3 heures de Paris, Berck accueille de longue date un tourisme… Médical ! Beaucoup de gens vont y faire soigner leurs affections respiratoires, et l’air du littoral est particulièrement sain.

Un centre-ville accessible à tous

Ce que j’ai notamment apprécié à Berck, c’est qu’il y a beaucoup de personnes différentes : des familles, des jeunes, des vieux, et beaucoup de personnes en fauteuil ou à mobilité réduite. Du coup, quand tu dis que tu as un enfant handicapé, personne ne te regarde (ou ne le regarde lui) comme un bête curieuse, quand bien même son handicap n’est pas forcément visible au premier coup d’œil. C’est appréciable, quelque part.

Niveau accessibilité, j’ai remarqué que quasiment toutes les boutiques ou lieux parcourus étaient à peu près adaptés. Je trouve ça vachement bien, il serait temps que ça se démocratise. Dans ma ville, entre les exigences des Bâtiments de France et l’exiguïté de certains locaux tout justes praticables quand tu marches sur tes deux pieds, la mise aux normes est soit du domaine de l’impossible, soit extrêmement coûteuse. Et il y a tous ceux qui ne s’en préoccupent tout simplement pas.

Je ne pense pas non plus que tous ces aménagements aient été faits de grandeur de cœur hein, mais une grosse population de Berck venant s’y faire soigner entre l’hôpital maritime et le centre de réadaptation, le centre-ville a dû s’adapter, et de ma fenêtre, je trouve ça bien. Du coup, si vous vous y rendez à l’occasion, ne vous étonnez pas de voir se côtoyer vélos et fauteuils roulants sur la route, c’est normal.

Lire la suite

Une virée en bord de mer avec un bout de chou autiste, ça s’passe comment ?

Je suis enfin en vacances, et (attention gros scoop) je n’aime pas trop quitter mon chez-moi. Hyper casanière, j’ai pourtant un énorme faible pour la mer. Ça me dépayse et ça me ressource, j’ai l’impression que mes poumons se déplient et que mes yeux se décollent.

Alors entre le boulot (prenant), les finances (qui sont ce qu’elles sont), le Poulpy (qu’on essaye de ne pas trop perturber) et notre trio infernal de bestioles, c’est vrai qu’on n’est pas forcément super enclins à partir. Et même si j’ai la chance d’avoir de la famille et un hébergement gratuit dans le Var, me taper 12 heures de route en pleine cagna pour me retrouver sous le soleil écrasant de Provence et sa marée humaine, ça me fait moyen fantasmer.

Surtout que c’est juste la canicule là-bas en ce moment, je me liquéfierai jusqu’à disparition totale. Glamour !

Mais la mer ah… La mer ! Un amour que je tiens d’ailleurs de la mienne, de mère.

Du coup, pour changer d’air et d’atmosphère, on essaye au moins une fois par an de se faire une virée en bord de mer, du côté de Berck pour le moment.

Lire la suite

J’ai (enfin) vu Valerian

Gniiiii ! Je trépignais depuis des mois et des mois tellement je crevais d’envie de voir ce film, je vous en parlais déjà ici.

Alors pour vous faire le topo, moi j’ai un petit faible pour Luc Besson en général, le Cinquième Elément en particulier, alors que je ne suis pas mais alors paaaas du tout branchée soap opera, ni même science-fiction. A la base, je suis plutôt branchée histoires fantastiques et fabuleuses, mais finalement, n’est-ce pas là ce que Besson nous propose ?

Lire la suite

I tried so hard and got so far… Chagrin du soir.

Je viens d’apprendre la mort de Chester Bennington, le chanteur de Linkin Park. Alors je ne vais pas me rouler par terre en pleurant toutes les larmes de mon corps parce que je n’ai jamais été et ne serai jamais une groupie ou une fan-au-taquet. Mais Meteora a été pour moi une révélation à une époque où aucune musique diffusée sur les ondes ne me parlait. Mieux, j’ai rencontré des gens qui aimaient les mêmes choses que moi.

Et je suis super triste quand même.

Breaking The Habit ne m’a jamais autant prise au cœur.

 

…’Cause in the end, it doesn’t even matter…

Snif.

Mojito dégueu du soir… & sorbet à la poire !

Coucou les gens !

Comme vous avez pu (ou pas) le constater, j’ai complètement loupé mon créneau de postage du vendredi.

Ce week-end ayant été chargé en ascenseurs émotionnels, j’ai soigné mes overreactions et mes envie de sauter du haut d’un trottoir par du sorbet à la poire et un mojito tout dégueu fait à l’arrache avec un Mister Freeze au citron dedans paske j’avais pas de glaçon. Ma vie est un sketch. Le titre de cet article est donc un hommage à ma folie.

Je devais rebondir sur l’actu et vous parler vaccins, ou blablater sur une énième série que je viens de terminer et que j’ai trouvé cool (Riverdale, pour ne pas la nommer), ou vous causer de ma rupture conv’ qui est en bonne voie ou encore des collections parfaitement inutiles et complètement chelous que j’ai commencé. J’ai temporisé un peu mes pics de tension avec de la lecture, notamment un livre de ma box littéraire, et de fictions originales aussi qui m’ont fait voyager à l’autre bout du monde, mais ça je vous en parlerai très bientôt ! 😉

Comme je ne me décide pas malgré ce choix dantesque, je partagerai juste avec vous ma grande joie et ma fierté : mon petit garçon va être scolarisé à la rentrée alors même que l’AVS manque à l’appel puisque la MDPH est complètement overbookée et que nous n’aurons peut-être aucune réponse avant Novembre, voire Décembre 2017.

L’école de notre quartier a accepté de nous recevoir, et après  cette rencontre, la directrice a proposé de lui faire une petite heure de test en classe qui s’est super bien passée (oui, mon fils est un malin, il fait sa rentrée en Juillet ah ah). Le contact a été super agréable, Bébé Poulpy a pu découvrir l’école, et a première vue, il en est ravi. Et nous aussi !

Voilà, c’était juste un tout petit article sans grande importance, mais le rythme s’accélère sur certaines démarches et malgré les vacances qui approchent (je compte les jours), je ne serai peut-être pas très présente d’ici là.

Je rêve de me rouler dans l’herbe toute neuve de mon jardin avec un bon bouquin…

Ah, j’en rêve !

Mon avis sur Yuri On Ice

Comme je ne suis plus trop au courant de ce qui se fait en ce moment dans la sphère anime/manga (oui je suis complètement has-been), je me fie un peu à ce que je vois défiler sur les réseaux et sur Pinterest. J’ai donc souvent vu ressortir Free!, Haikyuu et Yuri on Ice. C’est de celui-là que je vais vous parler, même si je n’ai pas tout à fait fini de le visionner (le meilleur pour la fin, hein).

Déjà, Yuri on Ice, ça parle de patinage artistique, et comme je trouvais que ça changeait des habituels anime sportifs, c’est un peu ce qui m’a décidée à regarder celui-ci plutôt qu’un autre.

Lire la suite

Une année de suivi au CAMSP : le bilan

Le CAMSP, ou Centre d’action médico-sociale précoce est un lieu où nous nous rendons deux fois par semaine pour le suivi de notre fils.

Comme nous avons secoué les cocotiers alors qu’il était très jeune, on a pu obtenir un suivi dès Septembre 2016, à l’âge pour lui de 1 ans et 11 mois.

C’est un petit bâtiment situé dans une arrière-cour, plutôt au calme, et dont les pièces sont peintes en jolies couleurs pastel. La salle d’attente est accueillante, pleine de sièges colorés et de fauteuils confortables, et les petits ont de quoi jouer le temps que vienne leur séance ou que les parents discutent avec les encadrants. Par contre (fallait bien que j’ai une vacherie à dire), il y fait toujours une chaleur de mort-vivant, on se croirait en plein été ! Je me transforme en p’tite flaque d’huile à chaque fois lol.

Lire la suite

Le blogging et moi : une histoire qui dure depuis… 10 ans !

J’ai commencé à bloguer il y a bien longtemps, sur Skyrock à la suite d’un guet-apens alors que j’avais décrété que non, jamais, je ne ferai pas de blog.

Comme les forums, ils pullulaient à ce moment-là sur le web et je ne retrouvais plus cette ambiance « fansite » que j’aimais tant sur internet.

Mais vous savez ce qu’on dit, il ne faut jamais dire jamais.

J’adore le gif d’Inglorious Basterds mais j’avais moyen envie d’avoir Hitler sur mon blog. Pis les poneys, c’est mieux.

Lire la suite